Aujourd'hui musée, la Maison d'Anne Frank fut avant tout le lieu de vie de plusieurs familles juives pendant la Deuxième Guerre mondiale, alors que ces communautés sont déportées dans les camps de travail et de concentration.
Statue devant la maison d'Anne Frank

Statue devant la maison d'Anne Frank Crédit photo : Flickr

Située au bord de l'un des principaux canaux de la ville d'Amsterdam, dans le quartier Jordaan, proche du centre-ville, la maison d'Anne Frank, cette jeune écrivain juive, est un trésor de l'histoire tragique du 20e siècle et plus particulièrement de la Seconde Guerre mondiale.
Après avoir fui l'Allemagne pour les Pays Bas, la famille arrive, avec Anne Frank à Amsterdam. Là Otto Frank, le père, ouvre une boutique d'épices situé au 263 Prinsengracht. Avec l'arrivée des Allemands aux Pays Bas et les persécutions qui reprennent, la famille décide de se cacher.
A l'arrière de la boutique du père, caché par une porte secrète, l'immeuble dispose de quelques pièces. C'est donc dans cette petite maison exiguë qu'Anne Frank et sa famille se sont cachés, avec une autre famille juive, à partir du 6 juillet 1942, alors que les Juifs étaient persécutés à travers l'Europe. Ils sont restés dans la clandestinité pendant presque 25 mois. la difficulté pour chacun était de devoir être absolument silencieux toute la journée pour éviter d'attirer l'attention sur eux (la boutique continuait de fonctionner). Le soir venu, il était possible de prendre un peu plus ses aises mais tout en restant très prudent.

Certains employés de l'usine d'Opekta (la société du père d'Anne) ravitaillaient les familles en cachette, grâce à une porte cachée derrière une bibliothèque. Le stratagème a fonctionné pendant plus de deux ans, jusqu'à l'arrestation de tous les occupants. On ne sait aujourd'hui encore pas ce qui a mené à cette arrestation. Sans doute une dénonciation, mais le délateur reste inconnu.

Suite à leur arrestation le 4 août 1944 par la police allemande, ils furent déporté d'abord à Auschwitz-Birkenau avant d'être envoyés à Bergen Belsen. Anne, sa soeur et sa mère sont décédées dans ce camp à peine un mois avant la libération par les forces alliées. Anne avait alors 15 ans. Seul le père survécu aux camps. De retour à Amsterdam, il s'est battu au fil des années pour que ce lieu ne soit pas détruit malgré le fait que la maison était en mauvais état après la guerre.
En parallèle, Otto Frank fait publier le journal intime de sa fille en 1947. Le livre écrit par cette jeune adolescente devient rapidement un best seller et est aujourd'hui traduit en plus de 60 langues.
Soutenu par l'opinion publique grâce à l'engouement autour du ''Journal d'Anne Frank'', le père de famille réussi à récupérer la propriété de la maison. Une fondation est alors créée, le lieu est transformé en musée et ouvre ses portes le 3 mai 1960. Tout de suite, les visiteurs se pressent pour découvrir les petites pièces qu'ils ont imaginé au fil de la lecture du Journal.

Des extraits de journaux, des photos, des vidéos ainsi que divers objets permettent aux visiteurs de remonter le temps. On pourra aussi voir un témoignage vidéo du père d'Anne Frank, le seul survivant de la famille. Il raconte comment il a décidé de publier le journal de sa fille, retrouvé par une employée. Ce livre est devenu un best-seller mondial, livrant le point de vue lucide d'une jeune fille sur une partie noire de l'Histoire européenne.

Le musée qui honore Anne Frank et ses idéaux permet de se replonger l'histoire et de prendre mieux conscience des persécutions perpétrées par les Nazis et la discrimination en général. On se rend compte également a quel point le lieu était étroit pour abriter deux familles avec des enfants assez jeunes ; à quel point respecter le silence pouvait être difficile. Des extraits du journal sont également affichés dans les pièces pour aider les visiteurs à faire le lien avec le livre et l'histoire d'Anne.

La visite de la maison d'Anne Frank est très prisée et il nest très courant de voir des files d'attente qui s'étendent le long du canal. Il est préférable de prévoir à l'avance en achetant un billet coupe file pour être certain de ne pas perdre de temps pour entrer dans ce musée riche en émotions.

Tarifs Maison d'Anne Frank

10€ par adulte

5€ pour les jeunes de moins de 17 ans

Gratuit pour les moins de 9 ans

Acces Maison d'Anne Frank

Les tram 13, 14 et 17 permettent de se rendre à la Maison d'Anne Frank grâce à la station Westermarkt.

Les bus 170, 172 et 174 s'arrêtent également à proximité.

Horaires Maison d'Anne Frank

La maison est ouverte tous les jours de novembre à mars de 9 heures à 19 heures et jusqu'à 21 heures le samedi.

Le reste de l'année, la fermeture se fait à 21 heures et 22 heures le samedi. De juillet à aout, la maison ferme à 22 heures tous les jours.

Le musée reste fermé pour Yom Kippour. Certains jours fériés, les horaires sont aménagés.

Contact Maison d'Anne Frank

Telephone : +31 (0)20-5567100

Carte Maison d'Anne Frank

Adresse : Maison d'Anne Franck, 263-267 Prinsengracht, Amsterdam

Liens utiles Maison d'Anne Frank

Vidéos Maison d'Anne Frank

Photos Maison d'Anne Frank

https://www.flickr.com/photos/topaas/8758109373/in/photostream/
https://www.flickr.com/photos/mimmis/5381673805
https://www.flickr.com/photos/60816141@N05/5723635437
https://www.flickr.com/photos/rbpdesigner/8367640190
https://www.flickr.com/photos/topaas/15326324767
https://www.flickr.com/photos/feijeriemersma/446424131
https://www.flickr.com/photos/jglsongs/7922802948
https://www.flickr.com/photos/museumnacht/3057839971